http://theatre.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des arts|faculte-arts|http://arts.uqam.ca/

École supérieure de théâtre


Recherche


audiovisuel@uqam.ca



  • facebook

Accueil

L’École supérieure de théâtre de l’UQAM est heureuse d’accueillir trois nouveaux professeurs au sein de son équipe.

Praticiens reconnus au sein du milieu théâtral québécois, ceux-ci se joignent au profil Interprétation qu’ils connaissent déjà très bien pour y avoir enseigné à titre de chargés de cours. Lise Roy est une comédienne chevronnée, active dans le milieu du théâtre mais aussi à la télévision et au cinéma; elle sera spécialement chargée de la formation en jeu réaliste pour la scène et l’écran. Christian Lapointe est comédien et metteur en scène, récipiendaire de plusieurs prix; son enseignement et sa recherche seront centrés sur les questions liées aux processus de création. Enfin, Catherine Vidal, bien connue comme metteure en scène mais également comédienne, occupera le poste d’Artiste en résidence (professeure invitée) durant une année (2016-2017) pendant laquelle, en plus de dispenser des cours en interprétation, elle mettra en scène un collage de textes de Marivaux (Le Legs, Les Sincères) dans le cadre d’une production dirigée (automne 2016). Nous leur souhaitons la plus cordiale bienvenue.

lise roy 300

Après avoir complété sa formation au Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1975, Lise Roy se joint au collectif du Théâtre Parminou avant d’entreprendre une carrière d’interprète au théâtre (Marie Stuart, Auditions, Me Myself and I), à la télévision (Nouvelle adresse) et au cinéma (Tom à la ferme). Parallèlement à son métier de comédienne, elle s’engage activement dans la formation et l’enseignement auprès des principales écoles du Québec. Elle a été chargée de cours à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM dès 2005, la même année où elle complétait sa maîtrise en théâtre intitulé Palais de glace, texte dramatique précédé de trois études de cas : l'écriture aux mains des comédiennes. Ses champs d’intérêt concernent le jeu d’acteur et son évolution récente en regard des nouvelles formes scéniques et dramaturgiques contemporaines. Elle s’intéresse également au travail de l’acteur devant et avec la caméra ainsi qu’aux enjeux liés à l’expression du féminin sur la place publique.

christian lapointe 300

Christian Lapointe est un homme de théâtre de Québec. Il co-dirige avec Jean Hazel le Théâtre Blanc depuis 2013. Il est l’auteur de plusieurs pièces dont celles regroupées sous le titre «Cycle de la disparition» (C.H.S., 2007; Anky ou la fuite/Opéra du désordre, 2008; Trans(e), 2010). Il a signé plus d'une vingtaine de mises en scène qui ont circulé au Québec, au Canada ainsi qu’à l’étranger, explorant les univers dramatiques d’auteurs modernes et contemporains (Claude Gauvreau, Marguerite Duras, Martin Crimp, Mark Ravenhill, Larry Tremblay). Il est également comédien et performeur. En 2015, il présentait dans le cadre du Festival TransAmériques une performance solo de près de 70 heures autour de l'œuvre d'Antonin Artaud. Actif dans l’enseignement, il a travaillé dans plusieurs établissements où il développe une pédagogie centrée sur l'épaississement de la présence scénique par le jeu des modulations du positionnement de l'interprète. Lauréat du Prix John-Hirsch 2010, décerné par le Conseil des Arts du Canada, il était désigné « protégé » par Brigitte Haentjens, récipiendaire du Prix Siminovitch 2007.

catherine vidal 300

Diplômée en interprétation du Conservatoire d’Art Dramatique de Montréal, Catherine Vidal se consacre désormais à la mise en scène. En 2012, l’adaptation théâtrale du Grand cahier d’Agota Kristof marque le début de sa pratique de la mise en scène. Depuis les projets se sont enchaînés de manière continue et ont confirmé sa place dans le paysage du théâtre contemporain québécois. Catherine Vidal s’intéresse à la fois à la dramaturgie québécoise (Étienne Lepage) et européenne (David Harrower, Thomas Bernhard). Son travail scénique se conjugue parfois à des projets d’écriture et se déploie même dans le cadre d’équipes multidisciplinaires. Elle a également fait plusieurs mises en lecture et des productions avec des finissants d’écoles de théâtre, dont Mademoiselle Julie en 2013 avec les élèves de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM. Récipiendaire de la bourse Jean-Pierre Ronfard, elle est présentement en résidence de mise en scène au Théâtre du Nouveau Monde.

Retour en haut de page