http://theatre.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des arts|faculte-arts|http://arts.uqam.ca/

École supérieure de théâtre


Recherche


audiovisuel@uqam.ca



  • rss
  • twitter
  • facebook

Articles

Production libre initiée et créée par les finissants de l'École supérieure de théâtre de l’UQAM
Du 3 au 5 mai, 20h et les 5 et 6 mai à 14h.

Production libre

DernierFeu Image Texte FINAL 900 cr

De Dea Loher, traduction Laurent Muhleisen
Mise en scène d’Alice Tixidre

Lieu :Studio-théâtre Alfred-Laliberté
          UQAM, Pavillon Judith-Jasmin
          1400, rue Berri, Montréal
          Métro Berri-UQAM

Sur la chaussée éventrée d’une petite ville, un enfant est mort happé par une voiture. Cet évènement déclenchera une violente collision entre huit solitudes intimement touchées par cette tragique perte. Comment est-il possible de continuer à vivre ensemble après un tel choc? Comment recoller les morceaux de vies désormais morcelées ?

Quelques années plus tard, une communauté fictive s’approprie cette tragédie et expérimente, devant nous, la reconstitution des vies brisées par cet accident. En démêlant ainsi les fils de cette histoire, la communauté arrivera-t-elle à mieux saisir l’impact que peut avoir un drame sur des vies humaines, sur une famille, sur une société ? Qui est-elle cette communauté qui nous incite, spectateurs, à devenir les témoins de ces existences meurtries?
« Nous, nous sommes retrouvés
Mis d’accord
Pour un certain temps
Juste pour cela
Dans ce seul but
Mais nous connaissons-nous
Nous connaîtrons-nous mieux après [...]
Il n’en a jamais été question »

Dans une langue acérée et poétique, Dea Loher pose, avec Le Dernier feu, un regard lucide sur la question de la responsabilité individuelle et collective. Sommes-nous coupables de ce qui nous arrive? En tant qu’individu, avons-nous une quelconque emprise sur tous ces drames qui s’accumulent un peu partout sur la planète? À une époque où chacun éprouve durement le sentiment d’impuissance, l’auteure scrute avec une grande humanité la portée véritable de nos vies intimes sur notre communauté.

Interprètes
Catherine Côté-Moisescu, Ahmad H. Amdan, Camille Lantagne, Anglesh Major, Thomas Mundinger, Vanessa Landry, Sarah-Jeanne Saulnier

Production
Odrey Bégin, Lorie Ganley, Daphné Deschatelets Hamel, Sarah-Jeanne Doré, Julie Godin, Audreyline Lanoix, Sarah Laval

Billets en vente à la billetterie de l'UQAM - Adultes 10 $ / Étudiants 5 $
Renseignements et réservations : 514 987-3456

Production libre initiée et créée par les finissants

de l'École supérieure de théâtre de l’UQAM
Retour en haut de page